mercredi 14 mars 2012

Paris fait régime

"Dis-moi ce que tu manges", selon le dicton. Dans le cas des Français, on pourrait aussi y aller d'un "dis-moi ce que tu bois"... Si vous organisez vos voyages en fonction de votre gourmandise, je vous suggère très fortement la lecture de cet article. Il pointe vers une carte de France où sont listés, par région, les dix produits alimentaires les plus surconsommés par les Français.

Le tout est basé sur une étude de Nielsen. On y parle de "surconsommation par région" en référence à la moyenne nationale. Ainsi, on y dit que les habitants du Rhône consomment 42% plus de concentré de tomate que le reste des Français. Donc, si le Français moyen mange 100 millilitres de concentré, l'habitant du Rhône en avalera 142 millilitres. Autre exemple, dans la Saône-et-Loire, où on déguste 107% plus d'escargots et de grenouilles surgelés que dans le reste de la France. Ce qui revient à dire qu'on y mange deux fois plus de batraciens qu'ailleurs au pays.

Et pourquoi ça vous aiderait dans la planification d'un voyage ? Très simple, suffit d'interpréter un peu les données. Dans le Gers, on mange quatre fois plus de féculents que la moyenne. Donc apportez votre pince-nez. Pour des vacances alcoolisées, choisissez le Cantal, où il se boit 12 fois plus de gentiane. Et la région du Calvados fait honneur à son alcool homonyme, avec une consommation dépassant de 6 fois la moyenne nationale. Le coin de l'Alsace n'est pas en reste : dans le Bas-Rhin, on avale 13 fois plus d'amer brun qu'ailleurs. L'amer brun, c'est du Picon. Ça se dilue dans de la bière...

Si vous privilégiez l'attaque cardiaque à la cirrhose, plusieurs régions de France ont ce qu'il vous faut. Dans la Sarthe, vous pourrez manger 5,5 fois plus de rillettes. Pour ceux qui ont la dent sucrée, on avale 3,5 fois plus de pain d'épice dans la Côte-d'Or. Et si vous rêvez de malbouffe, je vous recommande le Pas-de-Calais, où on dévore 4 fois plus de viande en conserve et 3 fois plus de graisse pour friture. Pour sa part, le célibataire noctambule évitera la ceinture ouest de Paris (Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne), où on remarque une forte surconsommation d'aliments infantiles (lire "banlieue pavillonnaire pour nouvelles familles").


Agapes parisiennes, sur wikipedia.


La carte me conforte aussi dans une de mes croyances les plus tenaces : on mange mal à Paris. À ce propos, les gens refusent souvent de me croire. Quand je parle de restos dégueulasses et de réputation surfaite, les Parigots patriotes veulent me lapider. Or, que surconsomme-t-on dans la Métropole, selon l'étude ? Dans ce ordre :
  • Boissons aux fruits
  • Soupes
  • Lait frais
  • Jus de légumes
  • Salade et crudités préparées
  • Tequila
  • Produits diététiques
  • Thé
  • Pâtes fraîches
  • Gin

Vous appelez ça de la gatronomie, vous ? Moi j'appelle ça "picoler aux cocktails le samedi soir, et faire régime le reste de la semaine". Paris n'est pas une ville de bonne chère. C'est une ville de mannequins cocaïnés. On y consacre la moitié de son budget à se loger, et l'autre moitié à acheter des t-shirts pseudo-usés chez The Kooples ou Zadig et Voltaire. À Paris, les gourmands subissent l'opprobre. À Paris, s'il reste un peu de fric, on se paie des pâtes. Sinon c'est café-cloppe.

3 commentaires:

Cynthia a dit…

C'est surtout qu'après avoir payé le loyer et l’alcool pour oublier le coût de la vie, il ne reste plus que de la soupe et de la salade dans le frigo!

FM a dit…

La bonne grosse chère, c'est pour le réconfort. Quel besoin d'être réconforté quand on habite la plus fabuleuse cité du monde civilisé?

Paul du Canada a dit…

La vie a Paris est cher, tres cher quand on regarde le prix des loyers.

Quand je suis parti en 1999, je trouvais cela cher mais je n'imaginais que ça aurait pu exploser autant !

C'est vrai qu'avec les touristes, il y a plein de restaurant ou on mange mal. Ceci dit, on trouve d’excellent ingrédient pour bien cuisiner.
http://espritlogique.wordpress.com/2012/01/26/grandes-varietes-culinaires-dans-les-supermarches-francais/

C'est plus difficile de trouver de bons produits au Quebec, A commencer par les fruits et legumes qui ont souvent aucun gout quand on les achetes dans les supermarches IGA, Provigo, Metro, Loblaws.

Au marche Jean Talon, on peux trouver des bons fruits.